Le site des Conseillers Principaux d’Education
Slogan du site
Descriptif du site
Fiche pratique d’un protocole d’exclusions de cours
Article mis en ligne le 6 septembre 2015
dernière modification le 3 novembre 2015

par Administrateur Juan SALINAS DEL VALLE
logo imprimer

EXCLUSIONS DE COURS

Objectif : quel que soit le type d’établissement, l’exclusion ne doit en aucun être banalisée  !

Réflexion collective à mener très tôt dans l’année avec l’ensemble de la communauté éducative, dans le cadre par exemple, d’un conseil pédagogique, afin de rendre l’exclusion exceptionnelle et surtout éducative un protocole clair. (L’exclusion ponctuelle d’un cours ne peut être prononcée que dans des cas exceptionnels. Elle s’accompagne nécessairement d’une prise en charge de l’élève dans le cadre d’un dispositif prévu à cet effet et connu de tous les enseignants et personnels d’éducation. Toute punition doit faire l’objet d’une information écrite du conseiller principal d’éducation et du chef d’établissement. Extrait de : Organisation des procédures disciplinaires dans les collèges, les lycées et les établissements régionaux d’enseignement adapté, mesures de prévention et alternatives aux sanctions. (circulaire n° 2011-111 du 1-8-2011).

Protocole : 

  • Outil de travail (fiche ou billet d’exclusion unique) avec nom prénom classe de l’élève, le cours d’exclusion, la date et l’heure de l’exclusion, l’heure à laquelle l’élève s’est présenté, le motif exceptionnel de l’exclusion, le travail imposé sur place ou à la maison, nom et signature du professeur, auteur de l’exclusion, et le visa du CPE (sur le même document ou sur un coupon réponse afin que l’élève accompagnateur le présente au professeur).

Important d’ intégrer le caractère « exceptionnel » de l’exclusion de cours , comme indiqué dans les textes officiels sur la fiche d’exclusion 

  • Accueil du CPE : en fonction de la gravité du motif de l’exclusion, débriefing avec le CPE et l’élève. Dans l’idéal, renvoyer l’élève dans une salle réservée aux « exclus » de cours, ou dans un autre cours. 

Expérience en collège : établir un planning (EDT) au préalable en salle des professeurs début d’année scolaire), où chaque professeur accepterait un élève exclu tel jour à telle heure.

  • Suivi exclusion : une fois la fiche d’exclusion dûment remplie, un double est envoyé à la famille. Façon de responsabiliser le professeur, et créer du lien, un dialogue entre le professeur et la famille/élève, parfois en présence du CPE.

Expérience en LP  : l’élève exclu est exclu du groupe classe en Atelier (cours auquel l’élève concerné y tiens). Pendant le cours d’atelier, l’élève a du travail à faire, donné par le professeur qui l’ a exclu.

 

Exclure l’élève et le renvoyer dans un autre cours + priver l’élève exclu de son cours d’Atelier à l’intérieur du groupe classe avec du travail à faire ont réduit le nombre d’exclusion de cours, et l’auto-exclusion a diminué aussi !

Limites :

  • Faut-il apporter une réponse à toutes exclusions de cours ?
  • À qui revient le traitement, la suite à donner à l’exclusion de cours ? CPE ?PP ?
  • Si c’est toujours le même professeur qui exclu le même élève, doit on alerter le chef d’établissement, à qui revient cette responsabilité ?

Positionnement du CPE flou, difficile

Dans la même thématique :

Document réalisé dans le cadre du GPP du Val de Marne district 1


Forum
Répondre à cet article


puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2011-2017 © Le site des Conseillers Principaux d’Education - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22